REVUE DE PRESSE

5planetes.com

« De cette rencontre est née une complicité fertile donnant lieu à de multiples concerts et à ce 1er disque passionnant, dialogue d’aujourd’hui, riche d’improvisations nourries de musiques traditionnelle et classique persane et alternant leurs propres compositions avec celles d’auteurs persans.(…) Un disque né du creuset phocéen à écouter plusieurs fois afin d’en apprécier pleinement toutes les finesses et les subtilités ! »

Zibeline  

« Le disque (…) conduit l’auditeur au cœur d’un voyage poétique où le temps et l’espace échappent à la matière. Promenade éblouie dans les jardins de l’âme, appel des grands espaces, grâce des saisons où le monde renaît… Thèmes de la musique classique persane, compositions de Bijan Chemirani ou de Shadi Fathi se croisent, virevoltent, se réinventent.

L’ancrage dans la tradition n’impose pas de limite poussiéreuse, les musiques ancestrales, loin d’être des pièces de musée, restent toujours en mouvement, dans un dialogue permanent avec la contemporanéité. Les divers apports s’étoffent d’échos dans cette mise en acte de l’hospitalité où chacun accueille l’imaginaire de l’autre… Un disque d’une poésie et d’une élégance rare. »

Nouvelle vague 

« Comment peut-on être Persan, se demandait il y a fort longtemps Montesquieu? Shadi Fathi et Bijan Chemirani, tous deux iraniens répondent : “En faisant de la musique!”. C’est après une rencontre à Marseille qu’ils décident de se lancer dans un duo. Elle prend ses luths (appelés ici setar et shourangiz dans leur version iranienne), lui, ses percussions aux noms déjà poétiques (zarb, daf, udu, …). Leur musique est instrumentale même s’ils convoquent deux poètes persan pour ouvrir et clore l’album, superbement récité par Fathi. En quelques mesures nous voilà partis pour un voyage en Orient. Gammes mineures rythmes impairs. Subtiles mélodies que les percussions agrémentent d’une frappe légère ou impétueuse. Une musique qui est à la fois empreinte de la tradition et totalement moderne. Une pure merveille. »

WOXX

« Un disque très excitant et intense qui emmène les auditeurs dans le monde de la musique instrumentale iranienne contemporaine et ne déçoit que quand il se termine après 50 minutes. »